themliapproach
Back to Main

May 01, 2011

Study tour catalyzed Senegal’s performance based financing plan

 
 Senegalese delegation in Rwanda

 

Pour lire la version française, voir ci-dessous

 In 2009, representatives from Senegal’s Ministry of Health and Prevention participated in a MLI-sponsored study tour to Rwanda. There they found an innovative plan to change their current health financing system.

Rwanda has pioneered many different health financing schemes including community based health insurance, over the past 5 years. The rate of health care utilization in Rwanda has doubled in the past three years in part due to equitable resource allocation policies that have increased the affordability of health services. One of their most effective schemes is a performance based financing (PBF) plan which allocates resources depending on the performance of a hospital or clinic. At the time of the study tour, results from Rwanda’s PBF program were just becoming known. The Senegalese delegation was able to see first-hand evidence that that PBF was transforming Rwanda’s health sector. 

At last week’s Global Health Council event, “Different Journeys Lead to Implementation of Performance Incentives for Improving Health in Developing Countries,” Alex Ergo of Broad Branch Associates, who has been providing technical support to the Ministry of Health and Prevention of Senegal on the development and roll out of their PBF strategy, described a sentiment shared by the entire Senegalese delegation following the study tour, “If Rwanda can do it, why can’t we?”

When the delegation returned from the tour, they got straight to work. A working group was immediatley set up to spearhead the 18 month journey of creating a PBF system for Senegal.

Now, after more than a year of organizing, planning, and technical work with assistance from MLIHS20/20 and Abt Associates, Senegal will have two pilot programs on the ground by this summer. Stories, such as Ergo’s, emphasize the way that south to south peer learning can catalyze reform. 

MLI has supported numerous opportunities for peer learning among the five MLI focus countries as they provide an opportunity for senior Ministry teams from different countries to foster relationships and learn from each other’s experiences. This “south to south” sharing has paid off  for Senegal with performance based financing that will increase access to health services for many Senegalese people.

According to Ergo, Senegal saw how PBF was improving the health system as a whole in Rwanda. And, he said, after learning from the Rwandan experience, PBF will do the same in Senegal, “It is more than just a health financing plan; it’s strengthening the health system.”

 

Le voyage d’étude a catalysé le plan de financement basé sur les performances du Sénégal

En 2009, des représentants du Ministère de la Santé et de la Prévention du Sénégal ont participé à un voyage d’étude au Rwanda sponsorisé par l’ILM. Ils ont découvert dans ce pays un plan novateur susceptible de changer leur propre système de financement de la santé.

Au cours des cinq dernières années, le Rwanda a créé de nombreux régimes de financement de la santé différents, notamment l’assurance maladie communautaire. Le taux d’utilisation des services de santé au Rwanda a doublé lors des trois dernières années en partie grâce à des politiques d’allocation équitable des ressources qui ont rendu les services de santé plus abordables. Un de leurs projets les plus efficaces est un plan de financement basé sur la performance (FBP) qui affecte des ressources à un hôpital ou à une clinique en fonction de ses performances. Au moment du voyage d’étude, les résultats du programme FBP rwandais commençaient juste à faire surface. La délégation sénégalaise a pu voir des preuves directes indiquant que le FBP était en train de transformer le secteur de la santé au Rwanda. 

Lors de l’événement « Different Journeys Lead to Implementation of Performance Incentives for Improving Health in Developing Countries » [Différents chemins mènent à la mise en œuvre de mesures d’incitation à la performance pour l’amélioration de la santé dans les pays en développement] organisé la semaine dernière par le Global Health Council, Alex Ergo de la firme Broad Branch Associates, qui fournit un soutien technique au Ministère de la Santé et de la Prévention du Sénégal pour l’élaboration et le déploiement de sa stratégie FBP, a exprimé un sentiment partagé par la délégation sénégalaise entière à la suite du voyage d’étude : « Si le Rwanda peut le faire, pourquoi pas nous ? ».

La délégation s’est mise à l’œuvre dès son retour du voyage. Un groupe de travail a été établi immédiatement pour organiser cette entreprise de 18 mois que représente la création d’un système FBP pour le Sénégal.

Aujourd’hui, après plus d’un an d’organisation, de planification et de travail technique avec l’aide de l’ILMHS20/20 et Abt Associates, le Sénégal aura deux programmes pilotes sur le terrain d’ici l’été. Les expériences comme celles d’Ergo montrent comment l’apprentissage entre égaux Sud-Sud peut catalyser la reforme. 

L’ILM a fourni de nombreuses opportunités d’apprentissage entre égaux aux cinq pays sur lesquels l’ILM se concentre, car elles permettent aux équipes de cadres supérieurs des ministères de différents pays d’entretenir des relations et d’apprendre les uns des autres. Ce partage « Sud-Sud » est a porté ses fruits pour le Sénégal, dont le système de financement basé sur la performance augmentera l’accès aux services de santé pour de nombreux Sénégalais.

Selon Ergo, le Sénégal a pu constater comment le FBP améliorait le dispositif de santé dans son ensemble au Rwanda. Et il a indiqué qu’après avoir tiré les leçons de l’expérience rwandaise, le Sénégal pourrait obtenir les mêmes avantages du FBP. « Il s’agit de plus qu’un plan de financement de la santé ; a-t-il dit, ce projet permet de renforcer le système de santé ».

Photo Credit: Dominic Chavez

In Senegal